LMDzt-INCA (Interaction of chemistry and aerosol)
 
Science :: Documentation :: Projets :: Publications :: Talk :: People

PATH ::: home lmdzinca 

INTRODUCTION

INCA (INteraction avec la Chimie et les Aérosols) est un modèle de chimie - aérosols couplé au modèle de circulation générale du Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD), LMDz, permettant de simuler interactivement la distribution et l'évolution dans l'atmosphère des gaz à effet de serre de longues durées de vie (CO2, CH4, N2O), de la chimie de l'ozone troposphérique en phase gazeuse et des différents types d'aérosols. INCA est développé au laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE) en collaboration avec d'autres laboratoires de l'Institut Pierre et Simon Laplace (IPSL).

LMDz-INCA calcule les émissions des constituants, le transport et la diffusion dans l'atmosphère, les transformations photochimiques, et les dépots secs et humides des espèces chimiques et des aérosols. Différentes versions du modèle INCA sont employées selon les applications. Plusieurs résolutions horizontales sont utilisées et en particulier 96x95 (3.75° longitude x 1.9° latitude) et 144x142 (2.5° longitude x 1.3° latitude). La version standard du modèle utilise 39 niveaux verticaux hybrides en sigma-p. Le GCM offre également la possibilité de zoomer au-dessus de régions spécifiques, atteignant des résolutions horizontales de 50x50 km2 sur la région d'intérêt. Le modèle peut tourner en mode guidé avec une relaxation des vents et de la température vers les analyses du centre européen. Une version off-line du GCM a été également développée afin de minimiser la durée de calcul exigée pour des simulations de transport.

LMDz-INCA constitue la composante chimie et atmosphère du modèle du système Terre (atmosphère - océan - biosphère) de l'IPSL et peut être couplé au modèle de végétation ORCHIDEE afin de prendre en compte de manière interactive les échanges de constituants gazeux (émissions, dépôt) entre la végétation et l'atmosphère.

Plus de détails dans les rubriques suivantes -->>

Science :: Documentation :: Contact/Projets :: Talk :: People

 

HIGHLIGHT OF THE MONTH


This is the first study that quantifies the impact of wildfires in the highly radioactive forests of Ukraine, Belarus and Russia on the human population and the environment. Since the Chernobyl accident in 1986, extreme contamination of forests in Ukraine, Belarus and Russia resulted in evacuation and lack of forest management. Currently, trees cover more than 70% of these areas, and Climate Change suggests increasing fire risks. These worrying findings call on the scientific community and the European responsible authorities to study the consequences of wildfire scenarios and quantify the health risks for humans and animals.

 

 
           © Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement
            mention legale